20 novembre 2016 ~ 0 Commentaire

La rentrée de trop

Cette rentrée de septembre 2016, je suis heureuse car j’ai obtenu un poste près de chez moi. Je suis à mi-temps, ma fille effectuant, elle, sa première année à l’école. Toutes les conditions sont réunies pour que la « flamme » se rallume…

Et pourtant…

Les jours passent et je me sens de plus en plus mal dans mon travail. J’ai l’impression que le peu d’énergie qu’il me restait est au contraire puisé par le changement d’école.

Je n’arrive plus à me concentrer sur mon travail, à m’intéresser aux nouveaux programmes ou au projet d’école… Mon état se dégrade de jour en jour. J’ai envie de pleurer dès que je pense à l’école ou que j’y suis.

Je ne me reconnais plus. Alors que j’ai tant aimé mon métier, que je l’ai choisi par vocation, que je n’ai pas compté mes heures, que j’ai tellement de bons souvenirs avec mes élèves, je ne me sens plus capable de travailler. Ce n’est pas un caprice, j’ai atteint les limites de ce que je pouvais supporter concernant toutes les difficultés que l’on peut rencontrer dans ce métier.

Heureusement pour moi, cela n’a pas encore d’impact sur le reste de ma vie: il faut que je réagisse maintenant.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Samuel4lawson71 |
Beaherobeapalet1 |
Vracde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Zona Maramures
| Cazare In Maramures Cu Piscina
| Mystères du monde